aventure dans la jungle africaine

Soutenir Ben de la page blanche au livre Photo jack hydra avec Tipeee en cliquant ICI

Et si vous regardiez des vidéos de meilleure qualité grâce à un micro blue yeti ? Cliquez sur la petite image juste au-dessous pour en savoir plus :

Blue yeti

 

Aventure dans la jungle africaine

                                                                Img 0016

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd'hui, grand jour : car voici la présentation du prochain roman d'aventures bientôt en vente. Et il s'intitule : Johan Turner et les diamants de la Source Magique. Il s'agit d'une grande aventure dans la jungle africaine.

Nous sommes en juin 1924. Manfred Haussmann, anthropologue Hollandais, découvre, en compagnie du chasseur de fauves Mendid Escol et de son camarade Joey, une tribu Africaine aux moeurs étranges, dans la forêt Congolaise. Les coutumes de cette population auparavant inconnue frappe tellement le professeur Haussmann qu'il fait part de ses dernières découvertes à son fidèle ami Henry James Kelley, égyptologue résidant au manoir de Highgate, à proximité de Londres. En fait, il lui demande même de le rejoindre au Congo Belge. Aussi Kelley s'empresse-t-il de préparer son voyage et, tandis que ses pupilles, Johan et Karen Turner, et lui-même se font agresser par des espions Russes dans leur domicile, il comprend vite que le temps est compté. Mais il est surtout convaincu du fait que la lettre du Hollandais est un appel au secours et que les deux hommes qui l'accompagnent dans son périple ne sont peut-être pas aussi fiables qu'il l'avait espéré. Et l'aventure de ces trois baroudeurs téméraires prendra une tournure pour le moins étrange : qu'est-ce que des diamants de rivière aux vertus occultes, lesquels faisaient partie d'un fabuleux trésor Indien, et une cité légendaire située en plein coeur de l'Afrique ont en commun ?

Découvrez la toute première aventure de celui qui deviendra un aventurier d'exception, aussi illustre qu'un Indiana Jones ou qu'un Nathan Drake : Johan Turner.

 

Et comme si ça ne suffisait pas, voici un petit extrait pour vous mettre encore plus l'eau à la bouche :

[...] Johan s’assura d’avoir suffisamment d’eau dans sa gourde d’armée et de munitions pour sa carabine. Il accrocha cette dernière dans son dos puis partit explorer cette grotte mystérieuse qu’aucun voyageur n’avait encore visitée. A peine eût-il bifurqué entre les premières roches qu’il aperçut une timide lueur à plusieurs centaines de mètres devant lui :

« Escol, songea-t-il. »

Alors, il continua sa randonnée mais à pas de loup et en se dissimulant derrière de gros rochers ou stalagmites de temps en temps. Autant qu’il le pouvait, il s’avisa de ne pas perdre de vue ce traître aux désirs cupides. Tandis qu’il était embusqué derrière l’une de ces colonnes naturelles qui partaient du sol, son regard se posa par mégarde sur un squelette humain, ou plutôt ce qu’il en restait. Les os des bras et des jambes étaient presque décomposés et celui de la mâchoire semblait suivre le même destin. Mais ce qui l’intriguait le plus était les haillons qui avaient été autrefois, après un bref aperçu des insignes à moitié effacés par le temps, l’uniforme d’un soldat colonial Belge. Ses yeux déambulèrent par la suite par les côtés et il constata, stupéfait et en même temps inquiet, qu’il était entouré de squelettes du même type. Apparemment, Albert Ier avait lancé une expédition militaire dans cette partie du Congo. Mais pour quel motif exactement ? Pour les diamants ? Cela paraissait inconcevable. Mais Johan se souvint que l’anthropologue avait nommé ces indigènes les Gardiens de la Source Magique. Pourquoi la Source Magique ? Ces pierres précieuses avaient-elles un pouvoir surnaturel ? Si c’était le cas, les Belges seraient loin d’être les seuls à s’être lancés dans cette quête impossible, laquelle, soit dit en passant, n’était basée que sur des superstitions.

 A priori, c’était tout un bataillon qui avait trouvé la mort dans cette grotte. Et pas de façon naturelle comme le constatait Johan, lequel scrutait les nombreuses flèches de sarbacanes qui s’étaient glissées entre les côtes. Les malheureux avaient osé profaner un endroit sacré et les Gardiens de la Source Magique avaient appliqué leur châtiment. Johan espéra ne pas connaître le même sort. [...]

 

Voilà, encore un peu de patience, et vous connaîtrez l'intégralité de l'histoire !

Bonne lecture, bonne évasion ;)

Benjamin

 

Retour page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau