Soutenir Ben de la page blanche au livre Photo jack hydra avec Tipeee en cliquant ICI

Et si vous regardiez des vidéos de meilleure qualité grâce à un micro blue yeti ? Cliquez sur la petite image juste au-dessous pour en savoir plus :

Blue yeti

 

Lovestar : le roman sur l'amour qui m'a complètement retourné ! - roman sur l'amour impossible

Un roman sur l’amour impossible

Bonjour Ami(e) des livres !

Les illusions sont dangereuses et nous amènent parfois à commettre le pire.

La vache ! C’est quoi ce blogueur qui écrit des notes aussi négatives ?

Haha, de grâce, rassurez-vous ! Je continuerai sur un ton plus gai. Si je vous dis ça, c’est par rapport au roman sur l’amour impossible dont je vais faire la chronique. Avec cet ouvrage, je reviens sur un thème dont j’ai déjà parlé auparavant. Vous vous rappelez de cet article sur l’amour :

Et si on parlait d’amour ?

C’est le sujet principal de ce livre, écrit par un certain Andri Snaer Magnason (navré, je ne dispose pas de l’orthographe islandais), que j’ai pu déguster sans modération !

Lovestar, ou le roman sur l’amour qui m’a complètement retourné.

Lovestar prix de l imaginaire - roman sur l'amour impossible

Andri snaer magnason - roman sur l'amour impossible

Andri Snaer Magnason

C’est avec le plus grand plaisir que je vous chronique ce roman sur l’amour impossible aujourd’hui et, comme il se doit, voici la quatrième page de couverture :

Inspiré par la soudaine déroute de toutes sortes d’espèces – des papillons monarques aux ours polaires -, le génial LoveStar, vibrionnant et énigmatique fondateur de l’entreprise du même nom, invente un nouveau mode de transmission, libérant l’humanité, pour son plus grand bonheur, de l’universelle emprise de l’électronique. Le système ReGret permet désormais « d’apurer le passé », les enfants qui filent un mauvais coton sont aussitôt rembobinés et, grâce à inLove, des âmes sœurs sont identifiées en toute objectivité par simple calcul de leurs ondes respectives…

Quand Indridi et Sigridur se retrouvent « calculés », ils tombent des nues : leur moitié est ailleurs. Roméo et Juliette postmodernes contrariés par la fatalité, les voilà pris dans les engrenages d’un système monstrueusement désopilant.

Pourquoi lire ce roman sur l’amour ?

Il ne s’agit pas seulement d’un roman de science-fiction. A vrai dire, je le considère avant tout comme un roman fantaisiste, aussi fou qu’En attendant Bojangles, dont vous pouvez découvrir ou redécouvrir la chronique en cliquant ici.

La plupart des gens qui auront lu Lovestar  vous diront que le Grand Prix de l’Imaginaire est amplement mérité. Qu’en savent-ils ? N’étant pas au courant des autres livres sélectionnés, je me contenterai de dire que c’est un très bon roman d’anticipation.

Petite parenthèse : il y a une différence entre la science-fiction et l’anticipation, à mon sens.

La science-fiction fait appel à une créativité plus... grandiloquente, fantasmagorique. Il suffit de lire Fondation d’Isaac Asimov pour s’en rendre compte ! Sinon, regardez La Guerre des Etoiles, quoi de plus irréaliste que ce film ? ^^

L’anticipation est bien plus réaliste et pragmatique que la science-fiction car elle fait appel à des connaissances beaucoup plus poussées et approfondies. L’œuvre est généralement beaucoup plus ancrée dans la réalité. Vous connaissez Orange mécanique ? J’en ai parlé dans l’article sur la Provocation dans le monde de l’art.

Ce n’est pas de la science-fiction à proprement parlé, mais de l’anticipation, sur la façon dont on peut contrecarrer les « vices » d’un individu pour l’intégrer dans la société.

Les romans sur l’amour : ou défier les principes de la société ?

C’est plus ou moins la même chose dans Lovestar.

Chaque personne est contrainte de se mettre en couple avec une autre parce qu’au niveau des ondes, c’est sa seule et unique. Et c’est scientifiquement prouvé, s’il-vous-plaît ! Enfin, ça permet d’éradiquer tous les maux de la Terre comme les guerres incessantes, les conflits d’intérêt, la criminalité...

Ok, mais... Quoi de plus effrayant que de considérer l’amour de façon mathématique ?

Lovestar est un Roméo et Juliette futuriste, puisqu’il expose deux amants, ou plutôt deux amoureux inconditionnels, noyés dans la sphère ambiante de la société de (sur)consommation, qui n’a pas disparu !

Si l’auteur effectue une satire diabolique de la société, il nous rappelle à quel point vivre notre amour sans condition est si difficile, même de nos jours. Des contraintes, puis des obstacles dangereux pousseront les deux personnages principaux à se séparer, qu’ils le veuillent ou non. Mais c’est mal connaître une caractéristique humaine forte, bien ancrée chez les personnalités idéalistes comme l’est notre Roméo dans Lovestar : l’obstination. Etre obstiné nous permet d’obtenir vraiment ce que l’on désire, on est prêt à aller jusqu’au bout pour l’avoir.

Je ne vous en dis pas davantage mais cela vous donne une idée de la couleur que peut parfois adopter l’histoire.

Le texte en lui-même est facile à lire, le style est fluide et directe et c’est ce qui fait sa force. Les dialogues sont percutants et francs, d’où l’authenticité incroyable des personnages, de leur personnalité, de leurs forces, leurs faiblesses, leurs motivations... Lovestar, le chef incontesté d’inLove, est un dirigeant qui sait garder la tête froide. Mais l’auteur n’en a pas pour autant fait un fou furieux obsédé par son chiffre d’affaires. Non, il est bien plus que cela : Lovestar est avant tout un créatif, dont les idées fustigent et s’entremêlent dans la tête. Curieusement, ses collaborateurs apparaissent comme davantage intéressés, oui, curieusement ! On enlève les stéréotypes ! De toute façon, un bon roman n’a pas de stéréotype. C’est d’autant plus le cas avec un roman sur l’amour impossible. Il est comme l’a voulu l’auteur, et seulement l’auteur.

Lovestar est fantaisiste, burlesque, parfois, même souvent, déplacé et c’est génial. Il se déguste comme un bon cognac (attention à l’abus d’alcool ^^) par une froide soirée d’hiver, alors que des idées de rébellion se multiplient dans notre tête.

Après 1984 de George Orwell, c’est une autre version de Big Brother que j’aimerais vous faire découvrir : celle d’un homme assoiffé... de pouvoir ? Non, d’amour.

Question, avant de vous exposer mes prochains projets chroniques : le fait que chacun trouve son unique par simple calcul mathématique empêcherait-il le monde de s’écrouler ?

Je vous laisse réfléchir à ça, mais dès que vous aurez terminé le livre, s’il-vous-plaît, ne me répondez pas avant de l’avoir fait ;)

Ok, voici mes autres projets de chroniques :

Et on sort un peu du cadre de l’amour (désolé :p), avec Le Joyau des Sept Etoiles de Bram Stoker.

Momie bram stoker - roman sur l'amour impossible

Vous aimez les malédictions de momie ? Si c’est le cas, vous serez servi(e) car celle-ci en est une belle !

Voilà de quoi vous aider à dormir ce soir :

Assailli, dans une pièce entièrement close, par quelque chose ou quelqu'un, un éminent égyptologue est plongé dans un étrange état cataleptique. Puis, peu après, au même endroit, certains objets précieux disparaissent, d'autres reviennent, dans de troublantes conditions. Et tandis que le mystère grandit, d'autres malédictions ressurgissent, dont une sous la forme d'une main momifiée. Une main pourvue de sept doigts. Une main où scintillent d'extraordinaires joyaux, semblables à des étoiles.

D’autres romans qui ne traitent pas d’amour impossible, mais qui sont aussi poignants :

- Le Guide de survie en territoire zombie de Max Brooks ;

- Conan le Cimmérien de Robert E. Howard ;

- La Dernière Bataille (Le Monde de Narnia) de C. S. Lewis ;

- Blood Song d’Anthony Ryan ;

- et J. R. R. Tolkien, Auteur du siècle de T. A. Shippey, différent celui-ci car c’est une biographie. Je n’ai jamais chroniqué d’essai ou de biographie, ce sera mon premier essai donc :p

Des Stephen King aussi comme La Tour Sombre, et d’autres auteurs moins connus mais qui mériteraient de l’être comme H. P. Lovecraft.

Au plaisir de vous retrouver pour la prochaine chronique, qui ne portera pas sur un roman sur l’amour impossible mais sur un récit gothique. Et oui, il faut bien changer d’atmosphère, de temps en temps !

Carpe Diem,

Votre dévoué Jack Hydra ;)

 

Des Pierres Sacrées et Profanes, ExtraitDes Pierres Sacrées et Profanes, Extrait (264.4 Ko)

Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ici

Devenez mon Acolyte en cliquant ici

Chronique précédente : La Compagnie noire, ou l'inéluctable refus de l'autorité

Chronique suivante : Vampires vs Momies, le roman secret de Bram Stoker

Chroniques littéraires fantastiques

Blog

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

DorothyGeoge
  • 1. DorothyGeoge | 19/07/2017

Revolutional update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil":
captcha recognition of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another types of captchas,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM programms: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other software.

Interested? There are a lot of introducing videos about XEvil in YouTube.
See you later ;)


XRumer20170718

DorothyGeoge
  • 2. DorothyGeoge | 17/07/2017

Absolutely NEW update of SEO/SMM software "XRumer 16.0 + XEvil":
captchas breaking of Google, Facebook, Bing, Hotmail, SolveMedia, Yandex,
and more than 8400 another subtypes of captchas,
with highest precision (80..100%) and highest speed (100 img per second).
You can connect XEvil 3.0 to all most popular SEO/SMM software: XRumer, GSA SER, ZennoPoster, Srapebox, Senuke, and more than 100 of other programms.

Interested? You can find a lot of impessive videos about XEvil in YouTube.
Good luck ;)


XRumer20170717

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau